Sanexen
TimminsGalerie de photos Timmins Timmins Timmins Timmins

Timmins

Restauration de sites

Dans le cadre de la fermeture d’une fonderie de cuivre à Timmins en Ontario, trois bassins d’eau acide devaient être vidangés. Les bassins contenaient environ 288 000 m3 d’eau présentant un pH très bas (1,4 à 3,6) et une concentration élevée de métaux (concentration maximale de zinc de 43 820 mg/L).

Les services de Sanexen ont été retenus pour effectuer la conception, l’installation et l’opération d’un système de traitement d’eau sur place. L’eau acide a été traitée en continu par l’ajout de lait de chaux produit sur le site. Plus de 10 km linéaires de conduites (8 po de diamètre) ont été installés afin d’acheminer l’eau brute et le lait de chaux au système de traitement et pour rejeter les eaux traitées dans l’aire de gestion des résidus. En période de pointe, 10 pompes étaient en service. Le système a été conçu afin d’opérer sous des conditions très corrosives en amont et afin d’éviter l’entartrage en aval du traitement.

Les opérations de traitement des eaux se sont déroulées sur deux étés consécutifs alors que des activités d’assèchement par pompage se sont poursuivies durant tout l’hiver.

WiniskGalerie de photos Winisk Winisk Winisk Winisk

Winisk

Restauration de sites

Démarré en juin 2011, le projet Winisk à consisté à déconstruire, sur le plan environnemental, l’ancienne base de radar du secteur Winisk (Site 500) de la ligne Mid-Canada, à ramener au sud les déchets réglementés et à construire sur place une cellule de confinement pour les débris de démolition, le tout sur une période de deux ans. Les camions ont emprunté la route de glace pour le transport, sur le chantier, de tout l’équipement nécessaire à l’exécution des travaux. Le Site 500 se trouve près de la baie d’Hudson sur le territoire traditionnel de la première nation Weenusk (WFN).

Le Site était autrefois utilisé aux fins militaires. Il contenait des réservoirs de stockage de pétrole, des véhicules abandonnés, des bâtiments à revêtement métallique construits sur des assises de béton, un vaste hangar (une tour de contrôle et une piste de 1 500 m recouverte de gravier), une station de pompage, des conduites d’eau et de carburant, une installation de déchargement de carburant et des débris épars (métal, bois et plastique). Des barils, plusieurs amoncellements de tonneaux et un système d’égouts ont également été trouvés sur les lieux.

Les travaux ont été exécutés en collaboration avec la WFN et certaines activités ont été prises en charge par la Weenusk First Nation 500 Corporation, avec le soutien de Sanexen.

Cape Dyer – Ligne DEWGalerie de photos Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW Cape Dyer – Ligne DEW

Cape Dyer – Ligne DEW

Restauration de sites

Situés sur le cercle arctique, les travaux de chantier de Cape Dyer ont commencé au début de juillet 2011 et se sont échelonnés sur une période de trois ans. Sanexen a agi comme sous-traitant de Qikiqtaaluk Logistics pour la réalisation de ce projet, qui représentait un véritable défi logistique.

La décontamination de bases de radar désaffectées de la ligne DEW représente un projet d’envergure pour notre partenaire Qikiqtaaluk Corporation (QC). Le développement économique des secteurs minier et gazier au Nunavut crée des opportunités d’affaires intéressantes dans le domaine de l’environnement. Les ressources professionnelles et l’expertise de Sanexen dans le domaine de la décontamination et la gestion des matières dangereuses, jumelées à un partenaire qui maîtrise les connaissances du territoire ainsi que les valeurs inuites, contribuent à nous positionner solidement dans le marché.

En collaboration avec QC, Sanexen participe activement au développement de la main-d’œuvre locale en élaborant des programmes de formation adaptés aux besoins de la clientèle et au caractère particulier des travaux réalisés dans ces régions isolées.