Sanexen

Alain Sauriol, président

Expertise 

Depuis 1991, Alain Sauriol est le président de Sanexen. Au service de l’entreprise depuis 1985 en tant que chargé de projets en restauration de sites contaminés, Alain a, au cours des 6 années suivantes, occupé diverses fonctions dont la plus marquante fut de gérer les aspects sociopolitiques de l’implantation d’un incinérateur de déchets toxiques au Québec. Malgré l’échec du projet, Alain fut confronté au syndrome du « pas dans ma cour » (not in my backyard), ce qui l’a davantage sensibilisé aux aspects d’acceptabilité sociale liés aux projets industriels.

En 1991, il a procédé, avec un groupe de cadres, à l’acquisition de Sanexen. Recherchant désespérément du financement, il a de nouveau vendu 70 % des actions de la nouvelle entreprise à Logistec Corporation en 1992. Sous sa présidence, Sanexen a connu, depuis 30 ans, une croissance remarquable, passant de 4 M$ à plus de 150 M$ de ventes en 2015.

 

Formation académique

Alain est détenteur d’un baccalauréat en géographie physique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en sciences de l’environnement. Son mémoire de maîtrise, codirigé par l’écologiste Pierre Dansereau, portait sur « Les fluorures d’origine industrielle dans l’environnement québécois ».

Notes personnelles 

Né à Montréal en 1958 au sein d’une famille canadienne-française, il est le deuxième d’une famille de quatre enfants. Son père était un ouvrier du domaine de l’imprimerie et sa mère dirigeait, d’une main de maître, la maisonnée. Il vit depuis plus de 30 ans avec Agathe. Ils ont deux enfants dans la vingtaine, Catherine et Thomas. Outre sa passion pour le hockey, qu’il pratique toujours et dont il utilise sans arrêt les références dans sa gestion quotidienne de l’entreprise, Alain pratique également le tennis et le golf. De sa formation en géographie, il a conservé une passion pour les voyages. Il a visité plus d’une soixantaine de pays sur les cinq continents. Grand amateur de bouffe et de bons vins, il connaît par cœur toutes les bonnes tables de Montréal et a un instinct sûr pour trouver les adresses sympas lors de ses voyages.